Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 05:00

Another Andes crossing…. if we were thinking that it could not be prettier, the Andes have surprised us once again! The crossing through Paso San Francisco has been fascinating, tough and very rewarding.


The start in Argentina brought us on a gentle climb through diverse and colourful landscapes to the top at 4,770mts. On the way the “refugios” served us as a place "Deluxe" to sleep away from the cold and the strong wind. Once on the top of the pass we enjoyed the most beautiful view one can dream about: more than 9 volcanoes over 6,000metres making it a prime destination from climbers all over the world.

 

It was magic to see the fabulous range of colours of Incahuasi volcano. San Francisco and of course Ojos del Salado, the biggest active volcano on earth did not disappoint us neither. Reaching the Laguna Verde in Chile was a magic afternoon looking at the strong green colour of its water.

 

We also suffered in the crossing, the strong winds always starting around 10am never let us bike in peace, they were with us till the end of the day and always blowing in our face. The piste on the Chilean side was bad for the first 80kms and as a result Joseba´s rim decided to break in the middle of nowhere. At that moment there was no other choice than keep going with no back brakes since the wheel was touching them and pray to reach Copiapó. Day by day we were looking to the rim checking that the 8cm crack was not getting bigger.

 

We crossed landscapes of strong beauty, lots of volcanoes, majestic lagoons and mountains of all colours one can imagine. The last kilometres brought us to some civilisation, an area full of mines. At one of the gold mines we had an unforgettable night with delicious dinner, hot shower and slept on a proper bed. After 6.5 days the miracle happened and we finally reach Copiapó with the broken rim but enormously happy to have crossed the Andes through the amazing Pass of San Francisco.



sñldjf

 

Une autre traversee entre les 2 pays voisins: Argentine et Chili. Le programme est simple, une montee de 198km sur asphalte nous faisant passer de 1'500 metres d'altitude a 4'770m - parsemee de "refugios" tous les 30-40km, une transition en terre Chilienne sur piste plus ou moins mauvaise et pour sur, un vent de face assure sachant que la brise souffle toujours du Pacifique vers l'interieur du continent. Le plan etant de rallier la ville de Copiapo quasi en bord de mer,  situee a environ 200km du Paso San Francisco et symbolisant la premiere civilisation donc point de ravitaillement pour nous. On estime les vivres a emporter, si la meteo ne nous joue pas d'entourloupe, on devrait finaliser ce passage en 7-8 jours de pedalage.

 

P1080838.JPG

Quelques infos, "grosso ou modo"

 

1

Partis de Salta, le transit se passe par les basses plaines

via Cafayate et ses vignobles

 

2

  Racourci audacieux, on decide d'emprunter cette piste de 65km

Londres - Tinofagasta via la fameuse "Cuesta de Zapata".

Seuls les 2 roues passent, les eboulements sont nombreux,

on y croisera aucune ame qui vive ni bruits de moteurs.

Autant dire que le poussage est de mise plus souvent que desire

 

4 (2)

On quitte Fiambala, montee douce mais constante de 198km

en direction du Paso San Francisco.

L'asphalte est doux, le vent encore de dos...

 

4 (5)

Flancs de collines aux apparences soyeuses! 

 

 

4 (1)

Couleurs surnaturelles de fin de journee, aux abords du Refugio nº 5, le vent a tourne, de face! 

 

4 (6)

Oasis hors portee de vent! Ces refuges nous apparaissent

comme un 'Palacio Deluxe':

4 murs, une cheminee, du bois et en bonus

parfois un ruisseau s'ecoulant dans les parages.

 

4 (7)

Pourquoi se priver d'un feu de cheminee? 

 

4 (8)

 

4 (12)

  Seance graffiti, chacun y va de sa griffe. Montagnards, cyclistes ou

tout simplement automobilistes, tous attestent de la commodite des refuges.

 

4 (3)

 

4 (11)

  La zone frontiere est truffee de sommets culminant a plus de 6'000m.

Volcan San Francisco (6'018m)

 

4 (9)

  Incahuasi (6'421m)

 

4 (13)

Atteint apres 2,5 jours d'effort et 198 km.

Paso San Francisco delimitant l'Argentine au Chili: 4'728metres.


L'asphalte stop, le dernier Refugio nº6 nous abrite pour un pic-nic, on plonge dans la descente sur la Laguna Verde situee 20km en contre-bas a une altitude de 4'340metres. La piste est horrible, on pourrait croire qu'un camion y a juste deverse une caillasse infernale, Eole bat des records, vent violent de face, il nous faudra 3 bonnes heures pour rejoindre notre destination!

 

4 (14)

Neanmoins, le paysage est splendide, elegants sommets pour compagnons 

 

4 (15)

 

4 (16)

  Laguna Verde, l'eau est saline, on ruse pour degotter de l'eau potable.

On repere un mini-filet d'eau se "jetant" dans le lac, on la deguste, bingo, de l'eau douce!

 

4 (17)

  Apres avoir passe la nuit a l'abri dans une petite maison abandonnee au bord

de la-dite Laguna Verde - bains thermaux en bonus.

Peñas Blancas (6'030m) et Volcan Laguna Verde

 

4 (18)

  La suite est loin d'etre plate. Remontee a 4'510m...

 

4 (19)

... et redescente sur une bonne tole ondulee.


La jante arriere de Joseba rend l'ame! Eventree sur plus de 8cm, on ouvre les machoires de freins qui touchent a chaque tour de roue et continuons tant bien que mal, aucun vehicule dans les parages en ce jour. On croise les doigts pour que la jante veuille bien nous mener a un endroit peuple!

 

4 (21)

  Salar de Maricunga, la poste frontiere Chilien en vue.


Le timbre d'entree s'impose dans nos passeports, nos bagages sont fouilles, il est strictement interdit de faire entrer fruits - legumes et toute nourriture fraiche au Chili. Le commissaire en charge semble avoir pitie de nous lorsqu'on lui dit que ca fait belle lurette que nous avons mange nos derniers fuits et nous replique spontanement:

- Mais je vais vous en offrir, suivez-moi! Au fait, vous avez dejeuner, vous prendrez bien un cafe? Vous aimez les oranges, les pommes, un citron - des avocats... il vous faut de l'eau? Pourquoi ne vous reposez-vous pas une journee ici, le vent va etre violent cet apres-midi!

Bref, un homme mega sympa dans ces conditions rudes, cette gentillesse nous touche. On le remercie pour le genereux don de vitamines et partons a l'assaut de notre dernier col situe a 4'370m via la "Cuesta de Condoceo".

 

4 (20)

Descente, toujours un vent de face et cette satanee mauvaise piste,

on degotte un spot de camping abrite et avec vue sur "Tres Cruces" - 6'749m.

 

4 (22)

 

Une mine d'Or aux alentours, les collines sont truffees de mineraux, les couleurs sont magiques, moults degrades de rougeatrees. On s'approche de cette derniere nommee "Mantos de Oro" dans le but de se ravitailler en eau vu le decor desertique. L'ambiance est sympathique, on demande a planter notre tente a l'abi du vent toujours violent. La reponse est inesperee, nous voila heberges en chambre - chauffee svp  et douche bouillante!

- Allons au Casino!

- Casino? 

- Oui, vous devez avoir bien faim, non?

Casino etant synonyme de cantine au Chili, on debarque au beau milieu des 500 employes attables, empoignons notre plateau repas - un tour au buffet de crudites, 2 menus a choix, rebuffet de desserts, toutes les boissons imaginables tronent sur le comptoir. Quel confort contrastant apres les 5 derniers jours passes dans le froid et subissant les elements, mangeant du porridge - riz - pasta et pain sec, on se delecte devant cette etendue allechante qui nous apparait comme un restaurant gastronomique. Vive l'Or!

 

4 (23)

 

4 (24)

 

4 (25)

 

4 (27)

 

132km de descente: sans pedalage quand le vent ne s'est pas encore leve et

roulant a 10km/h lorsque Eole est reveille pour rallier Copiapo.


La ville miniere de Copiapo est en point de mire, un dernier camping spot "seuls au monde", l'asphalte reprendra ses droits demain, la jante de Joseba se fera soigner ou changer, le froid cede place a la chaleur, les palmiers succedant aux 6'000 metres. 

 

4 (29)

 

La traversee fut splendide - bien heureux d'avoir echappe a la "Ruta 40" Argentinienne, rien de tel que les montagnes pour rendre un cycliste heureux!

 

 

 

Suite? Un autre Paso, on ne s'en lasse pas!! A choix: Paso Pircas Negras (va falloir ruser, il s'ouvre uniquement en janvier-fevrier) ou Paso Aguas Negras (ouverture esperee a la mi-novembre)...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans SOUTH AMERICA
commenter cet article

commentaires

Sue hoppe 16/12/2012 16:46

wow what a stunning stunning bleak place, big respect for the fitness to travel this on bikes... but clearly the scenery was a great reward for the effort!

thomas 19/11/2012 16:02

Coucou les velos dans la brousse,

Superbes photos, on ne se lasse pas de ces paysages façon sud Lipez, des ces pistes chaotiques, de ce doux vent dans les cheveux, on en redemande ! bravo !

Eric 18/11/2012 23:43

Je suis désolé, je vais devoir arrêter de lire votre blog. Ou bien je vais me mettre au Prosac ...

Claire 18/11/2012 22:05

Je suis complètement scotchée. Mais quelle énergie vous avez !!

Joseba & Corinne are in

  profile carre noir   Bienne

     SWITZERLAND

     64'204 km

    53 countries 

    60 moon2 

 Last update:  15th of April 2014

 

 

route-since-2009.jpg

ok

Search ...?...

Photo Gallery

 title

A méditer...

J'ai rencontré des gens tellement pauvres que la seule chose qu'ils possédaient... était l'argent!

Jean-Béliveau, 11 ans de tour du monde à pieds

  @ @ @