Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 02:46

Long time we were waiting for this moment! The Iguaçu Falls were in our agenda since the beginning of our trip in the Americas. A short ride from Encarnación to Ciudad del Este through the rural and hilly Paraguay which surprises us in a very good way brings us finally to the Falls. In Foz (Brazil) we are hosted by the Cyclist club and its friendly members Luciano and Fabio. There we also meet Sarah and Geoff, a cycling couple from UK we met in September in La Paz. It is nice to see them again before they finally embark in Santos on a boat back to Europe. Thanks to the club for such facilities and a wonderful stay in Foz!

 

The next morning we finally make our visit to the falls which surprisingly at this time of the year have 4 times the average water level; indeed the monsoon rains in the tropics have been specially strong this year! 

 

The spectacle is difficult to describe: there are more than 200 falls throwing water everywhere. The nature is wild with so much water and the rainbows give the falls a special touch. The view from the Brazilian side is panoramic and you can have the best view from all the range along the more than 3km till the “Devil´s Throat” while in the Argentinean side you are “inside” the falls. As they say: Argentina has the falls and Brazil the balcony to wonder them! 

 

We get invited by Macuco Safari to have another perspective of the falls: from the bottom and bathing right under the big water mass! The boat ride along the river brings us straight to the falls, the spectacle is even more impressive from here as the water sounds like a thunder. The boat approaches one of the falls and suddenly there is water everywhere, we all get wet! Thanks Macuco Safari and Cleverson for such a nice trip! During the visit we also get interviewed by the local TV, a nice team that is very interested in our travel and makes a nice reportage about us (to see the video click here). 

 

After some days resting we finally start cycling again our way towards Sao Paulo.

 

 

6 (3)

 

 

Relier l’Uruguay aux fameuses chutes d’Iguazu au Bresil, voila notre defi: non pas en tant qu’effort mais en terme de trafic routier. On opte finalement pour une combinaison de 3 jours express via 3 pays: tout d’abord le Bresil, ouf, le tout est encore supportable via la ville d’Uruguaiana – Sao Borja, pourtant on a hate de se replonger une 7eme et utlime fois dans la Mecque des empanadas, je nomme l’Argentine et sa province de Missiones celebre pour la production de la mega fameuse Yerba de Mate dont tous les Argentins tueraient un elephant pour en siroter quelques gorgees. 3 jours supplementaires ici aussi, car remonter la province directement par la Ruta 12 ou 14 serait du pur suicide, tout le transit des poids lourds argentins reliant le Bresil passe par la. Une autre option s’offre donc a nous, faire un crochet par le Paraguay, notre dernier transit avant de rentrer definitivement au Bresil.

 

1

Misiones - Argentina

 

Paraguay - 2eme pays affichant le plus grand taux de pauvrete d’Amerique du Sud apres la Bolivie. On traverse la frontiere Argentine/Paraguay en enjambant le Rio Parana quittant  donc la ville de Posadas et reliant celle d’Encarnacion. De la, ligne droite plein Nord, des collines ondulantes, des plantations de soja et des stations essences semblant se multiplier au fil de notre remontee. Des allures d’Afrique aussi, la terre est rougeatre, on fait halte aux stands de fruits vendus le long de la route, le contact humain est chaleureux, on nous sourit, on les surprend – faut dire que c’est pas le tourisme qui denature l’ambiance par ici, comme ca fait du bien! On y reviendra, c’est promis, ce pays en vaut le detour ne serait-ce que pour ses locaux!

 

2

 

Ciudad del Este et sa zone franche constitue un chaos indescriptible, nous voila aux abords d’une triple frontiere: on quitte le Paraguay, nous revenons au Bresil et l’on aurait la possibilite de refaire une incursion en Argentine pour quelques kilometres supplementaires, vous me suivez?


Retraversee du meme Rio  chevauché 3 jours auparavant – le Parana – separant cette fois-ci le Paraguay et Bresil. Nous voici a Foz do Iguaçu, on se remet dans l’ambiance portuguaise deboussolante et partons a la recherche de l’association de cyclisme de la ville avec a sa presidence, Luciano et Fabio qui nous accueillent des plus dignement pour la duree de notre sejour par ici.


Petit paradis de cyclistes-voyageurs, on y retrouve par surprise Sarah et Geoff, un couple anglais croise en septembre a La Paz – Bolivie. Une pause photo histoire de commemorer ce moment, dernier paquetage pour eux qui s’enfilent sur une croisiere Transatlantique afin de renter au pays apres 1 annee et 3 mois de voyage a 2 roues.

 

3


Les chutes! Enfin, on a fait le compte a rebours moult fois, spectacle inevitable, on y echappe pas. L’enigme etant de choisir le cote Argentin ou Bresilien pour les visiter. On opte pour le Bresil qui parait-il est le balcon du spectacle. Les pronostics sont excellents, le niveau d’eau est 4 fois superieur a ce qu’il est cense etre, resultat des precipitations excessives des dernieres semaines.

 

4 (4)

 

4 (2)

 

4 (3)

 

 

5 (1)

 

 

5

Avant                       Pendant                    Apres

 

6 (1)

 

6 (2)

 

6 (4)

 

6 (5)

 

7

Coati

 

On s’y rend a velo, le cirque touristique peut commencer. On n’est pas seuls evidemment. Point de vue apres point de vue, le spectacle est prenant, mouillant et est a son paroxisme lors de la viree sur le fleuve Iguaçu manoeuvré avec aisance et virtuosite par Macuco Safari, l’entreprise offrant des frissons garantis au club des mauvais nageurs dont je fais partie.

Un tout grand merci a Macuco et Cleverson qui nous offre gracieusement cette experience couronnee par un interview de la TV Bresilienne s’interessant a notre periple. Le cameraman transpire autant que nous sur nos becanes traversant la jungle amazoniene, la journaliste y va gaiement de son portugais chantant, le technicien deballe son papier d’alu geant histoire de nous refleter toute la luminosite du lieu en pleine face, quant a moi j’arbore un T-shirt aux couleurs de l’entreprise ou du pays c’est selon tout en essayant de capter les questions dans cette langue toute nouvelle. Autant dire que l’exercice est plus ereintant que de pedaler tranquillou 100km/jour, ca nous sort de notre routine.

 

 

interview-TV-Foz.jpgcliquer sur l'image pour voir le reportage de la TV Bresilienne!

 

Retour nocture au cocon – soit “40 km by nigth” jamais plaisant en velo sans eclairage, une croque bien sympathique organisee par notre club prefere et arrose comme il se doit, on s’endort une derniere fois dans un vrai lit avant de remonter en selle et mettre le cap sur Sao Paulo-la mega cite de 20 millions d’habitants situee a quelque 1’000km et des poussieres d’ici. Plus qu’a degotter un cheminement  qui ne ressemble pas trop a une autoroute, ca par contre c’est pas gagne d’avance...

 

 collage TV

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans SOUTH AMERICA
commenter cet article

commentaires

Joseba & Corinne are in

  profile carre noir   Bienne

     SWITZERLAND

     64'204 km

    53 countries 

    60 moon2 

 Last update:  15th of April 2014

 

 

route-since-2009.jpg

ok

Search ...?...

Photo Gallery

 title

A méditer...

J'ai rencontré des gens tellement pauvres que la seule chose qu'ils possédaient... était l'argent!

Jean-Béliveau, 11 ans de tour du monde à pieds

  @ @ @