Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 21:29

Once in Mocoa we have two options: 1. Cross to Ecuador through "Los Llanos" (the Amazonas basin, hot and flat) or  2. cross the Cordillera (one of the ranges of the Colombian Andes with 4 passes), bike on the cold Páramo over 3,000mts to finally reach the Panamericana in Pasto. The decision is taken: We go for the mountains!


The crossing through the "ruta de la muerte" goes literally through the mountains, the piste is horrible with big stones for 60kms and the road is very narrow. Furthermore lots of landslides occur at this area due to the continous rains and there are huge gorges where vehicles have fallen. This makes this route one of the most dangerous in whole South America besides Bolivia (soon this road will disappear since they are building another one).

During the crossing we  suffer under the rain, climbing steep slopes on rocky pistes but we enjoy the green landscape full of vegetation and impenetrable forests. Finally we reach the tarmac in San Francisco and the conditions get much better.


Two more passes, one nice lake and we are in Pasto where we rest before heading to Ipiales - Ecuador border. On the road a beautiful gorge and the Andes mountains, this time full colour with a strong sunshine!

For the detailed road book, have a look HERE!

 

collage boue

 

Mocoa – Pasto signifie traverser la Cordillere Centrale par la surnommee “route de la mort”. Quelques 145 km dont 60km sur une piste extremement caillouteuse a la limite du roulable a velo. Au total 4 cols, des courbes innombrables, des camions nous donnant tout sauf la priorite, des picks-up ayant crainte de manquer un virage et des glissements de terrain. Les previsions meteo sont fiables, saison des pluies oblige, mouilles on le sera, la question etant de savoir combien de fois dans la journee va-t-on etre trempes jusqu’aux os.

 

Les denivelees s’enchainent, les descentes usent les gommes de freins a outrance faute aux conditions mouillees et sablonneuses, on s’arrete dans les “cantinas” en bordure de route en vitesse histoire de s’enfiler un “cafecito” dans l’espoir de se rechauffer. Les temperatures ne sont pas pour autant mechantes mais lorsque on est detrempes, on constate qu’il est difficile d’arreter de frissonner!

 

DSCN2136

 

P1060893

 

P1060907

 

P1060920

 

DSCN2131

 

collage riviere

Passage de riviere apres les pluies


P1060903

  Mini-abri bienvenu pour pique-niquer


P1060905

  Papillon annoncant une eclaircie!


collage brume

  ... et les brumes se dissipent

 

DSCN2148

Plongeons sur la laguna de la Cocha


Les vues sont splendides, les vallees profondes, les croix le long du chemin temoignant d’un accident de la route frequentes.  Les espaces pour planter la tente ne sont pas nombreux. Don Campo nous heberge dans son restaurant basique orne d’une bache en guise de mur, on est heureux d’avoir degotte un abri sec pour la nuit. Deuxieme nuit, l’eglise Catholique du village de El Encano nous offre egalement un logis quand a Pasto, on frappe a la porte des “bomberos” – les pompiers. L’accueil  y est geant, merci a ces troupes benevoles!


Le soleil est de retour et nous offre ses rayons, le moral revient.  4 jours a pedaler avec des habits detrempes aux odeurs de chiens mouilles et des souliers similaires a des piscines. On deballe les sacoches – lessives – lavage de velo – changement de gommes de freins, comme on se sent mieux propres et surtout secs!

 

P1060924

Pompiers de Pasto

 

P1060930

Plaza de Pasto


P1060929

Iglesia  - Pasto

 

Dernier trancon, Pasto – Ipiales: fringuants et reconcilies avec l’asphalte, on s’elance a l’assaut de nos 2 derniers cols en territoire colombien. Les descentes sont memorables, 29 km sans donner un seul coup de pedale, l’altitude se perd plus vite qu’elle ne se prend.

 

DSCN2157

 

DSCN2156.JPG

 

 Derniere nuit - San Juan, l’Eglise d’un jaune vif nous attire au coucher du soleil, on pose notre tente dans la cour interieure de celle-ci. L’annonce d’une nouvelle traversee de frontiere est proche – Ipiales – on depense nos derniers Pesos Colombiens et tendons nos passeports  aux officiels pour recevoir le timbre de sortie du pays – empreintes de doigts en prime.

 

DSCN2161

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans SOUTH AMERICA
commenter cet article

commentaires

Dring Dream 22/06/2012 20:03

Merci beaucoup pour toutes ces infos ! Nous prenons la route Mocoa - Pasto demain matin, et votre description détaillée va sûrement nous aider. Bonne route à vous !

Joseba & Corinne are in

  profile carre noir   Bienne

     SWITZERLAND

     64'204 km

    53 countries 

    60 moon2 

 Last update:  15th of April 2014

 

 

route-since-2009.jpg

ok

Search ...?...

Photo Gallery

 title

A méditer...

J'ai rencontré des gens tellement pauvres que la seule chose qu'ils possédaient... était l'argent!

Jean-Béliveau, 11 ans de tour du monde à pieds

  @ @ @