Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 20:10

We enter Guatemala through the highlands, this means there is some climbs but most important the temperature will be cooler than in the Petén area. Additionally we are able to meet many Mayas, still dressed with the local customs and their strong traditions. Despite the war that tried to exterminate them during more than 30 years and that just finished in 1996 the traveler can still find local markets with a long past like the one in Chichicastenango. Some of the locals do not even speak Spanish, we feel a strong indígena culture that makes Guatemala unique.

 

P1060532.jpg Chichi's market

 

 

Entree au Guatemala par la frontiere nommee La Mesilla: quelques backpackers nous devancent, il semble qu’une petite taxe se paye – 20 Pesos.  Accoudes au comptoir de la douane, la negociation pour les 90 jours de droit d’entree se parlemente tout en douceur, la transpiration nous coule en bas les coudes, Joseba a l’aise fait la causette aux douaniers. Le tampon s’applique sans rechigner, la somme ne nous est pas reclamee, semblerait que notre sueur ait suffit a nous laisser passer.

 

Finies les plaines et chaleur a mourir du Mexique, le ton nous est donne: de nombreuses cotes, la route tourbillonne, la verdure est de mise, les volcans aux alentours, l’accueil est sincere, la proximite se cree, l’accent hispanique parait-il a change… tout pour plaire!

 

Deux jours de montees entrecoupees de petites descentes nous meneront de la Mesilla (alt. 650m) a Quezaltenango – appelee aussi Xela (alt. 2’400m) en a peu pres 160km. L’Amerique Centrale n’etant pas le paradis du camping sauvage pour raison de securite et de surpopulation, nous posons notre toile de tente la plupart du temps dans la cour de l’eglise d’un village. Si l’accueil etait froid venant des Peres du Mexique, ici, un petit sourire nous est adresse et la porte s’ouvre. Simplicite, et comme nous l’avons si souvent constate, plus un pays est pauvre, plus l’hospitalite semble couler de source. A mediter, nous l’apprecions a sa juste mesure!

 

1

 

2

 

3

 

4

 

5

 

6

 

7

  Local buses: school bus from the US, painted

8

 

 

Xela, seconde plus grande ville du Guatemala apres la capitale, cette cite offre des senteurs Gothiques. Les volcans sont aussi la – Santiaguito toujours actif  - et un peu plus loin, Tajumulco et ses 4’220 metres representant le point culminant d’Amerique Centrale. On flane au marche, au theatre municipal swingant d’un concert de “Marimbas” – xylophones locaux - et deambulons emmitoufles d’un bonnet en soiree. Profitons, la chaleur va nous rattrapper tout bientot.

 

10 (1)

  Cathedral

 

10 (2)

  Teatro Municipal

 

10 (3)

  Puente Los Chocoyos

 

Sitot sortis de la ville, nous enchainons avec le bien nomme col Alaska culminant a 3’000 metres d’altitude. La montee se passe a l’aise, pente progressive, toujours precieux voyageant avec un velo charge de 45kg. Le brouillard se pointe, tout d’abord epars puis carrement a couper au couteau. On rattrape deux autres cylcos dans la descente, un couple anglais tout fraichement en selle,leur premier jour!

 

 

11

 

 

Chichicastenango et son marche magique tenu les jeudis et dimanches, le detour s’impose. Descente abrupte au fond d’une gorge afin de remonter de plus belle, l’effort en vaut la chandelle. La place du village s’agite en soiree, les stands se dressent. Tissus colores, fleurs fraiches, nourritures diverses viennent s’etaler au petit matin.

 

12 (2)

 

12 (1)

  Iglesia de Santo Tomas

 

12 (3)

 

12 (4)

 

 

 

 

  Un autre detour nous appelle, en route pour pour Lago de Atitlan...

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans CENTRAL AMERICA
commenter cet article

commentaires

Joseba & Corinne are in

  profile carre noir   Bienne

     SWITZERLAND

     64'204 km

    53 countries 

    60 moon2 

 Last update:  15th of April 2014

 

 

route-since-2009.jpg

ok

Search ...?...

Photo Gallery

 title

A méditer...

J'ai rencontré des gens tellement pauvres que la seule chose qu'ils possédaient... était l'argent!

Jean-Béliveau, 11 ans de tour du monde à pieds

  @ @ @