Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 07:08

We are in Uganda, finally reached  the capital Kampala where Phillip and Julian (http://karamojosafari.com) are hosting us kindly as if we were part of their family. From the Kenyan-Ugandan border till Kampala it has been a nice ride around the hills of Mount Elgon on a red mud piste (we were lucky it was dry!) . We stopped to see the Sipi Falls (among many other falls coming from the heights of Elgon to the Karamojo plateau)

Once we reached the tarmac, the traffic became busy and the areas overpopulated. However we always enjoy a piece or two of fruits, the choice is incredible: avocado, pineapple (the sweetest we have ever tried), mango, jackfruit, banana....Uganda is blessed with a fertile land and a mild temperature, people seem also happy and we have good welcomings by the locals.

Finally we reached the source of the White Nile in the lake VIctoria. We have been following this river for the whole of our African trip so far. A couple of months ago we saw the source of the Blue Nile in Lake Tana (Ethiopia), now it was the Ugandan contribution to the longest river in the world (almost 7,000km)

The idea is now to head towards Fort Portal along the Congo border and the Ruwenzoris mountain range. We will bike through some well known National Parks (though we will not be able to see the mountain gorillas- to observe them one has to pay 500USD). Lake Buyonyi and ready for the Rwandan mountains! 

 

   fruity

 

La regle se confirme: les pires conditions de revetement routier sont toujours sur les routes reliant deux pays.

On quitte l'asphalte, la piste en terre rougeatre prend le relais. Mt-Elgon sur notre gauche marque la frontiere entre le Kenya et l'Uganda, se fait discret dans les nuages. Va-t-on se prendre une rincee avant ou apres le passage de la frontiere?

Peu importe, pluie il va y avoir.

 

DSCN9571

 

Frontiere de Suam: une cahute, un officier kenyan aidant et extremement sympathique, qui dit mieux. Il nous communique le taux de change pour transformer nos Shillings Kenyan en Ugandais le tout avec quelques tuyaux pour les km a venir, on commence a adorer ces fontieres retirees. Les tampons sont appliques, celui d'entree avec une date fictive (on ne s'etait toujours pas enregistres au Kenya faute au passage de frontiere minuscule entre l'Ethiopie et le Kenya) et celui de sortie en date d'aujourd'hui. Si facile, on en serait surpris!

 

On enjambe le petit pont et la riviere Suam, bienvenue en Uganda! Rebelotte, une maisonnette de bois sur la gauche, une dame officier, on negocie nos visas. Meme sympathie et les nuages qui se mettent a deverser leur trop plein!

 

P1040145

 

Acclimatation: nouvelle nourriture, monnaie, prix, visages, saluts... . Sourires et signes de bienvenue identiques. Changement majeur, la sphere privee n'existe plus, a chacun de nos arrets, un minimum de 50 personnes s'agglutinent autour de nous. Va falloir composer avec, la surpopulation de ce pays n'aide pas, ca va etre difficile de soulager nos vessies en paix!

 

VERT, tout est verdoyant dans le coin. Facile a comprendre en consultant les statistiques de pluviometrie de la region. Mais, bananes, bananes plantain, pommes de terre, avocats, tomates, mangues, papayes, ananas, jackiers ... j'arrete la liste, tout pousse par ici, un veritable jardin potager geant. Les stands en bord de route se succedent, nos arrets se multiplient, bonheur gustatif.

 

P1040148

 

DSCN9574

 

P1040141

    Plantation de the

 

P1040155

       Champ de papyrus 

 

P1040164

 P1040166 

P1040170

Vive les chapatis! 

 

Bukwa - Sipi et ses chutes d'eau - Budaka - M'bale, le tour de la montagne est accompli, on rejoint le goudron et les plaines. Chanceux, les pluies nous ont epargnes. Piste en terre battue et eau ne faisant pas bon menage, les locaux se voient bloques pendant des semaines durant en cas de precipitations.

 

DSCN9584

       Sipi Falls 

 

Je me rejouissais de voir defiler les kilometres a vitesse express, c'est rate. Les plaines sont ondulees a souhait, plus ou moins mechamment mais sans discontinuer. 2 km de montee, 3 km de descente - et rebelotte, le plat n'existe pas. On rejoint l'axe principal venant du Kenya et son flot incessant de marchandises. Circulation de folie, route extremement etroite, chauffeurs completement irrespectueux et fous, voila qui suffit a nous donner des frissons a chaque depassement, que dis-je, frolement. On saute sur le bas cote lorsque bas-cote existe.

 

Jinja, le lac Victoria et la source du Nil! Reserve d'eau enorme, on quitte cette riviere mythique que l'on a cesse de croiser et suivre depuis maintenant 4 mois.

 

DSCN9588

          Source du Nil - lac Victoria 

 

Kampala, la capitale est en vue, le trafic est toujours des plus dangereux. Je ne me rappelle pas avoir eu si peur depuis les 2 ans que je parcours le monde a velo. Les indiens sont des gentlemen du volant a cote de ce que je vis aujourd'hui. Soulages d'etre en vie, nous posons pieds a terre au centre ville. Repos merite...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans AFRICA
commenter cet article

commentaires

Joseba & Corinne are in

  profile carre noir   Bienne

     SWITZERLAND

     64'204 km

    53 countries 

    60 moon2 

 Last update:  15th of April 2014

 

 

route-since-2009.jpg

ok

Search ...?...

Photo Gallery

 title

A méditer...

J'ai rencontré des gens tellement pauvres que la seule chose qu'ils possédaient... était l'argent!

Jean-Béliveau, 11 ans de tour du monde à pieds

  @ @ @