Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 03:53

After the first serious thunderstorms in our travel through the Americas (the rainy season has started!) we leave Costa Rica and jump into Panama.


Instantaneously we feel the difference: the population is much more diverse (Asian, Americans, Europeans, Blacks from the Antilles and Jamaica, indigenas from the Kuna region...) One can feel the melting pot of this society that has been observing the most important trading route in the seas: the Channel of Panama (since Balboa discovered the Southern Sea- the Pacific-, Panama has become a geopolitical area). First the Spaniards, then the French but finally it was the Americans who built the Canal.


Opened in 1914 and one of the most marvellous engineering pieces in history, it is a strategic asset for the country generating high revenues. The population argues that these revenues are not equally distributed among the society and claims there is lots of corruption in Panama, a country that has always been controlled by the US, first through some”diplomatic” treaties, then Noriega´s regime...

Regarding the ride in Panama it is hot but we finally reach the Puente de las Américas, the bridge that separates North from South America . It is time to sort out how to cross the Darien gap into Colombia. 

 

 

P1060798

  Canal de Panama - mythique connection entre les deux oceans: Pacifique et Atlantique

 

Frontiere franchie, la pluie nous accueille. Devant nous une autoroute au revetement desesperant. Premiere journee de velo pas folichonne, nos roues font des petits bonds tous les 3 metres entre chaque plaque de beton composant la route Panamericaine. 4 pistes, 2 dans chaque sens, les camions containers sentant l’approche du canal nous doublent a toute vitesse. Notre allure semble lente a velo sur une autoroute.

 

L’ambiance y est souriante, les Panameens sont top sympas, prets a rendre service. Les Chinois sont nombreux, ce qui rejouit nos estomacs. Dans le moindre recoin du pays, les echoppes sont tenues par les Chinois et automatiquement la nourriture asiatique n’est pas loin. Changement de gout apprecie, nos papilles se rememorant notre traversee du pays en 2010.

 

P1060776

Boulangerie chinoise en terre Panameenne

 

Nouveau pays et quelques changements qui vont avec. La monnaie locale se compose du Dollar Americain pour les billets et de Balboas pour pieces. L’equite est presente, 1 USD = 1 Bolivar, conversion plutot facile. On prend le pli et finissons notre journee avec une averse, heberges par les pompiers. Jamais facile de planter sa tente dans une grande ville, le coin sur se degotte donc a defaut au poste de police ou carrement plus accueillant au hangar de pompe. Simplicite, une douche, et la tente qui se pose entre deux vehicules prets a jaillir a la moindre alerte. A defaut de gazon, on apprecie d’avoir un toit pour parer aux pluies torrentielles de fin de journee.

 

collage bomberos

Vive les hangars a pompiers!


Tole – Santiago – Penonome – San Carlos – Arraijan et nous voila aux portes de la capitale, Panama City. Moment symbolique, on enjambe le canal du haut du pont Las Americas, un enorme cargo charge de pres de 1’000 containers en contre-bas. Bye bye Amerique du Nord, nous voila a present sur le continent Sud Americain!

 

P1060792

Puente Las Americas, au loin

 

collage arrivee panama

On longe le bord de mer, sillonnant la ville et ses gratte-ciel modernes, la ville n’a rien a envier a Dubai!

 

P1060793


La jungle du Darien devant nos roues, on opte finalement pour un vol a destination de Bogota, aucune route ni piste ne permettant la connection terrestre entre le Panama et la Colombie. Ca passe pourtant, sportivement pour sur avec une securite pour le moins aleatoire, les narco-traficants etant bien presents dans les parages.

 

Un jour entier pour degotter 2 cartons de velos, une visite au canal s’impose. On prend le temps de jeter un coup d’oeil sur cette construction enorme!

 

En service depuis 1914, des milliers d’ouvriers y ont laisse leur vie, la Malaria et la fievre jaune ayant sevi fort tout au long des 10 annees ayant ete necessaires a la realisation de cet ouvrage gigantesque.

Actuellement plus de 14’000 bateaux traversent par jour, de l’ocean Pacifique remontant au passage 2 ecluses – Miraflores -  Pedro Miguel puis sillonnent le lac Gatun pour enfin redescendre par la derniere ecluse de Gatun et rejoindre les eaux Atlantiques en pas moins de 80 kilometres. Les taxes de passages sont encaissees au prorata du poids des cargos, soit en moyenne 30’000 USD par bateau. Un agrandissement est en court, l’inauguration d’un troisieme passage d’ecluses (plus large et plus long permettant a des bateaux encore plus gigantesques de franchir le canal) est prevu pour 2014.

 

P1060799

Les cargos sont construits aux dimensions du canal de Panama:

330 sur 33,5 metres de large

 

P1060800

  Ecluse Miraflores, marquant l'entree du canal du cote Pacifique

 

P1060806

 

 

La vieille ville de Panama City vaut le detour aussi: Casco Viejo et ses bus surnommes Diablo rojo (diable rouge) portent bien leur nom, des eglises et Cathedrale et enfin la Plaza Francia a l'extremite Sud rendant hommage aux milliers d'ouvriers francais ayant perdus la vie lors de la construction du canal.

 

DSCN2027

  Diablo rojo

 

P1060784

    Cathedrale

 

DSCN2025

    Iglesia La Merced

 

DSCN2022

 

DSCN2011

 

collage casco viejo

 

DSCN2017

 

Les velos sont empaquetes, decollage imminent a destination de la Colombie...

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans CENTRAL AMERICA
commenter cet article

commentaires

Joseba & Corinne are in

  profile carre noir   Bienne

     SWITZERLAND

     64'204 km

    53 countries 

    60 moon2 

 Last update:  15th of April 2014

 

 

route-since-2009.jpg

ok

Search ...?...

Photo Gallery

 title

A méditer...

J'ai rencontré des gens tellement pauvres que la seule chose qu'ils possédaient... était l'argent!

Jean-Béliveau, 11 ans de tour du monde à pieds

  @ @ @