Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 14:56

JOURNAL DU JURA (fevrier 2013), par Rose-Mary Voiblet

 

JDJphoto.jpg

 

 

"LA FIN DU MONDE, PAS DU VOYAGE"

Quatre ans et 59’500 km de chemins explorés plus tard, à coups de pédales, Corinne Maire est arrivée à Ushuaia

«On ne décide pas grand-chose, notre chemin s’écrit au gré des rencontres…». Une philosophie heureuse que Corinne Maire, de Reconvilier, trimballe dans ses sacoches depuis le 1er mai de l’an 2009. C’était ce jour béni où la jeune demoiselle de 35 ans troquait la clé du Palace dans lequel elle oeuvrait contre celle des champs. Emprunter la route de la liberté, se fondre dans les ondoiements de la planète bleue pour en glaner ses abondantes et si précieuses générosités, l’échappée belle à vélo se dessinerait en solo.


Cap à l’est. Sept mois plus tard, au coeur de Téhéran, elle croise le regard de Joseba Perez, un Espagnol qui, comme Corinne, visite le monde à bicyclette. Désormais, c’est à deux voix que s’improvisera la partition. Après l’Asie, l’Ouzbékistan, le Kirghizistan, la Chine, le Pakistan, l’Himalaya, le Népal, la Thaïlande, le Laos, le Japon et la Corée du Sud, ses 16 pays traversés et 25000km de coups de pédales, le duo s’embarque sur le continent noir. Du nord au sud et de Charmel Cheikh au Cap, ce seront encore par le Soudan, l’Ethiopie, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda ou encore le Malawi, la Zambie, le Zimbabwe et l’Afrique du sud, 16000 autres kilomètres avalés et 16 nouvelles peuplades côtoyées.


Des plus hauts pics enneigés aux vastes étendues de sable, le vent est trop fort. Par-dessus l’Atlantique via Dubaï, il emmène Corinne et Joseba à Houston. Amérique nous voilà! Quelques mots d’anglais encore et l’espagnol se discutera bientôt. Texas, puis Mexique, Amérique centrale, Amérique du Sud, le point de mire, c’est Ushuaia.


Un an plus tard les retrouvailles. Par ces mêmes lignes, le 27 janvier 2012, nous avions croisé Corinne et Joseba. Des rencontres, des couleurs, des images et des moments forts à jamais gravés dans leur vie, dans leur carnet de route, le temps s’écoulait prestigieusement. Pour ne pas déranger, c’est sur la délicate barrière séparant les Etats-Unis du Mexique que nous les avions quittés. Un an plus tard, nous les retrouvons à Ushuaia. Entre deux tours de roue et par l’intermédiaire d’une souris, Corinne s’est gentiment prêtée au jeu des questions-réponses.

 

Alors que partout, la fin du monde aura été vainement attendue pour le 21 décembre 2012, vous la découvriez le 7 février dernier. Comment s’y sent-on?

On s’y sent bien, ici le temps à une autre valeur. Sous la latitude 54° sud, Ushuaia marque un point symbolique, l’extrémité sud du continent américain que l’on a eu en point de mire depuis plus d’une année. C’est la fin de la route aussi, impossible de continuer plus au sud par voie terrestre… mais ça ne représente pas la fin du voyage sur ce continent, nous le remonterons par BuenosAires, puis l’Uruguay, l’Argentine, les chutes d’Iguazu, le Paraguay et le Brésil.

 

Trois continents, près de 60000 km de vertiges à travers 47 pays et… 43lunes. Pleine ou en quartier, dans quel ciel a-t-elle été pour vous la plus brillante?

Mongolie, Bolivie, Soudan. En bref, les endroits de grandes étendues et désertiques où l’on peut planter la tente à n’importe quel endroit. A chaque pleine lune, on se remémore ces moments magiques.

 

Votre plus beau souvenir?

Difficile… Rouler au lever du soleil «en compagnie» des éléphants au Botswana. Ce jour là, nous en avons aperçu une centaine de tous âges. Un spectacle splendide et impressionnant à la fois.

 

Votre plus grande peur?

Dans une cabane abandonnée au nord du Chili, zone frontière avec la Bolivie et zone de contrebande. Se faire réveiller par la police qui fait des rondes nocturnes.

 

Des millions de tours de roue… Combien de rustines?

Pas tant que ça! Seulement quatre crevaisons arrières, chacune pour les Amériques, zéro sur l’avant qui contient toujours l’air de Houston. On prend soin de nettoyer la surface des pneus en retirant les épines et petits cailloux...


Retrouvez les aventuriers sur http://velobrousse.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans PRESS RELEASE
commenter cet article

commentaires

Joseba & Corinne are in

  profile carre noir   Bienne

     SWITZERLAND

     64'204 km

    53 countries 

    60 moon2 

 Last update:  15th of April 2014

 

 

route-since-2009.jpg

ok

Search ...?...

Photo Gallery

 title

A méditer...

J'ai rencontré des gens tellement pauvres que la seule chose qu'ils possédaient... était l'argent!

Jean-Béliveau, 11 ans de tour du monde à pieds

  @ @ @