Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 10:27

 

Cape Town, probably one of the most fascinating cities in the world welcomed us for almost 4 weeks. We chose this city to rest and get fully motivated for the next leg of our trip, organizing and preparing the material.

 

We were hosted by friendly Hanlie and Wim, a South African couple fan of bike touring and our good friend Sam who made sure we discovered all the interesting places in the city: climb to Table Mountain and Lion’s Head - unforgettable to climb by full moon, cycling tours around Chapman’s Peak and Table view beach and of course the must: a wine trip to Stellenbosch. Delightful tasting in stunning vineyards!

 

Cape Town feels really a cosmopolitan city full of malls, shops and consumption! It is really hard to believe that all this exists not very far from African reality. Nervertherless, it was great to enjoy comfort again but at the same time we are sad to realize that Africa is over…

 

 collage CT 1

 

 

Ville du Cap la magnifique! Decors magiques: flanquee contre les Table Mountain et ses “12 apotres”, “Lion’s Head” et “Signal Hill” (pour les parties en relief) et de l’autre cote contre l’ocean. On en oublierait presque ses 3 millions d’habitants tant elle est agreable a gambader.

 

C’est ici qu’on decide de recharger les batteries, retaper le materiel en previsión du prochain continent et surtout se refaire une sante autant physique que mentale. Interdiction de toucher le velo… du moins pour la premiere semaine. Difficile de resister a une balade en fin de journee sur la cote decoupee et lorgner aux otaries etalees sur les rochers chauds.

 

colllage CT 2

 

La ville est divisee en plusieurs districts. On etablit domicile dans un premier temps a “Sea Point” chez Sam, un ami rencontré 2 ans auparavant au Ladakh et qui etudie dorenavant ici-meme. On se laisse bercer par le rythme “excursións sympathiques”. Un tour a la plage planche de surf sous le bras - se balader dans les vignes renommees de Stellenbosch - gravir les Table Mountains sans oublier de deboucher avant de mieux redescendre par la “Fenetre des Indiens” a la vue imprenable…

 

collage CT 5c

Table Mountains

 

 

collage CT 4c

Stellenbosch vineyards 

  

Demenagment, cette fois-ci chez Hanlie & Wim, un couple Sud-Africain fan du voyage a velo. Meme accueil, seul le district change: “Gardens”, a deux enjambees des points culminants, vue a couper le souffle sur la mer, decidement!

D’autres quartiers, cette fois-ci on ne demenage pas. “District 6” et sa fameuse confiserie – “Bo-Kaap” et ses maisons Malays aux couleurs pastelles, “City Center”, “Waterfront”, Claremont, Rondebosh... on se croirait a la maison a force de parcourir les rues.

 

collage CT 3

 

Repos et le ventre tendu de tout sauf de riz et pates – notre regime de cycliste, nous filons pour notre derniere mission: degotter 2 cartons assez grands pour faire rentrer nos velos. Kakarbita & Chotine, fines pretes pour se glisser dans la soute de l’avion...

 

Bye bye Africa! Escale a Dubai en vue…

 

P1050669

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans AFRICA
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 14:02

The Table Mountain is in front of us, It must be Cape Town, we did it!

After almost 10 moons and more than 16,500kms pedaling in the African continent we reach the Cape! It is incredible the feelings of joy and pride we have when we look back to the last 10 months and we realize that the destiny could have been quite different: we did not have any accident, did not suffer from malaria, did not encounter bad wild animals, were not assaulted.... instead we had a fabolous time in this continent full of human stories with a very close contact to the locals.

If something carachterizes this trip is for sure the people who live in this continent, they might be considered as one of the poorest in the world but for us they seem to be one of the richest in terms of happiness!

Many things we have learned from them: how to face life in the worst moments, how to build something out of anything.... During our ride through Africa we also had bad moments, many times we were almost near to give up, but at the end thanks to all the people we met on the way we did it!! Now it is time to look back to our memories and enjoy what we have done so far... time to relax!

   

postcard Africa! 

10 lunes ont passe depuis nos premiers coups de pedales sur le continent Africain...

19 fevrier 2011: on s'elancait depuis Sharm el Sheikh, tout juste debarques du boeing. 16 pays plus tard, quelques traversees de deserts, de nombreuses collines et cols - savanes - brousses - mauvaises mais surtout superbes pistes reculees de toutes habitations - le long de magnifiques lacs: Turkana, Malawi, Tanganyika. Nous voici en son extremite Sud, Cape Town.

16,500 kilometres - de nombreux detours. Notre envie de gambader a gogo sur les pays de l'ESt de l'Afrique etait difficile a contenir. Passages de frontieres plus ou moins aisees, on s'est plie aux formalites. Chanceux d'etre aides par nos velos, Kakarbita & Chotine charges de leurs lourdes sacoches ont attire la sympathie des douaniers a chaque coup, surpris de nous voir pedaler a travers le continent.

Difficile aussi: chaleur, 59·C au plus chaud dans la traversee du Nord Kenya, nombreux insectes adorant ma peau un peu trop de jour comme de nuit, crevaisons, pistes en tole ondulee, trafic fou, pentes trop raides du Lesotho, le manque de confort... .

Pedaler en compagnie des elephants au Botswana, apercevoir les cous de girafes depassant des arbres secs, camper aux abords du Zambeze berces par les cris des hippos, rouler aux cotes d'un troupeau d'autruches en folies...  . Et aussi accueillis par les locaux aux sourires incomparables, partager un bout de route a deux roues en leur compagnie, s'abreuver au puits du village entoures par quelques centaines d'enfants plus curieux les uns que les autres... . Enfin, manger dans les restos locaux - immanquablement Ugali (pouding de mais) accompagne de haricots ou ragout de viande, s'empiffrer de fruits exotiques des plus savoureux, glisser une trentaine de galettes de pain toutes chaudes au fond des sacoches en prevision d'une traversee de desert... voici queqlues beaux moments passes sur ce continent!

 

Temps d'un repos, temps de faire le point... pour mieux rebondir sur les Ameriques!

 

collage africa!

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans AFRICA
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 09:10

Final stretch to reach Cape Town! Beautiful nature along the way with nice beaches and mountains falling down to the sea. We enjoy the beauty of the landscape and once again the great hospitality of the South Africans. Great moments in Plettenberg Bay watching the dolphins from the shore, long beaches along the Graden Route and finally....we cycle into the Cape Peninsula!

 

3 in the afternoon we finally reach the most southwestern point in Africa: Cape of Good Hope. Not only for sailors crossing from the Atlantic into the Indian ocean but also for all kind of travelers this Cape simbolizes the end of the continent: After 16,600km we are happy to see the sunset at the other end of Africa!

 

 

 2

 

 

Derniere ligne droite: Port Elizabeth - Cape Town via Cape Bonne Esperance: 850 km...

Quelques options, on hesite, pas longtemps finalement. "Little Karoo" - un peu isole et chaud, paradis des autruches ou la majestueuse "Garden Road" le long de la cote. Voyez les photos, vous aurez vite devine notre choix...

 

Port Elizabeth on quitte Sue & Max, nos deux artistes et nous nous elancons a l'assaut de Plettenberg: 128 km en une journee, motives par le paysage, le vent presque favorable et surtout l'attente de Nick, notre hote du jour, decidement, les Sud-africains sont des kings de l'accueil!

 

Ca y est, on s'installe, vue sur la mer, bon repas et verre de rouge, on apprecie ce pays vinicole!

Le reveil se veut pluvieux, on referme nos paupieres, grasse matinee imposee. Le ciel est des plus grisatre, l'ocean dans un degrade de gris accueille une famille elargie de dauphins surfant la vague, joli spectacle!

 

1

 

Knyssna - George - Mossel Bay, la "Garden Rd" prend fin officiellement, dorenavant on roule sur la N2... Les journees sont longues, le goudron rapeux au possible, le profil en petites montees et descentes incessantes et les etapes se terminent immanquablement au fond d'une cour de ferme en style camping, autruches pour elegantes compagnes.  

1'

 

On bifurque, raccourci via la R320, l'asphalte s'arrete pour quelques kilometres, les fermes cedent la place aux vignes, la cote et son ocean sont a nouveau sous nos yeux.  

Les bays se succedent, la route serpente le long des falaises, le coin est repute pour ses baleines, nous roulons dorenavant sur la bien nommee "Whales road" - route des baleines.

 

Gordon's Bay, encore un arret confortable, cette fois-ci, Jeanne & Jaques nous y attendent. 2 retraites Sud-africains amis d'un ami cycliste voyageur, la connection est faite, on s'installe comme deux coqs en pate dans ce petit havre de paix. L'adoption est immediate, ils se demenent pour nous rendre la vie des plus facile et ne comprennent pas notre entetement a vouloir pedaler la derniere longueur menant a Cape Town alors qu'ils se proposent pour nous y conduire...

 

3

 

Peninsule menant au fameux Cap, moment attendu, une petite colonie de manchots au passage, la cote magnifique serpente, on se glisse jusqu'au point le plus au sud-ouest du continent Africain: Cape Bonne Esperance! L'endroit est magique, balaye par les vents, l'ocean Indien et Atlantique s'embrassent, on celebre notre traversee - moment significatif!

4

 

5 

6

 7

 

La sortie du parc national s'impose avant le coucher du soleil sous menace d'amende, dernier coup d'oeil a droite sur la "Croix de Vasco de Gama", on part a la recherche d'un coin pour planter une derniere fois notre "palace de toile".

 

Ultime journee de velo sur sol Africain, vent de face et toujours ce paysage magique, Cape Town n'est pas loin et se cache derriere les fameuses "Table Mountains" mais encore plus dans la grisaille du jour. Chapman's Rd la mythique, route taillee a flanc de coteau surplombant l'ocean, la pluie nous rattrape, dernier petit col, derniere descente, on entre dans la ville. Pieds a terre...

 

8

 

 

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans AFRICA
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 13:15

Our first experience in a big South African city: Port Elizabeth! It is a great pleasure for us to be hosted by Sue and Max who take care of us and treat us as another member of the family. We walk around the Donkin area and the pedestrian street, it feels good!!We make our way through the Sunshine Coast into the Garden Route...

 

  P1050532

 

 Donkin Reserve

 

 

Une fois n'est pas coutume, on se pose quelques jours dans une ville. Premiere grande cite en Afrique du Sud pour notre part - 1.5 million d'habitants et pourtant l'ambiance est villageoise. Accueillis par Sue & Max tous deux artistes c'est tout naturellement que nous finissons sur la place Donkin et sa balade en contre-bas ou multitudes de pieces d'arts jalonnent le chemin. Le stade de la derniere coupe du monde de football temoigne egalement de la remise a neuf recente de l'endroit.

   

P1050531

 Nelson Mandela overlooking the Bay

 

P1050558

 

Port Elizabeth-20111122-00024

Thanks Sue & Max for the dinner!

 

La meteo est au beau, synonyme de remise en selle. On file a l'ouest, Cape Town a moins de 750km maintenant. On roule tantot sur la R102 au trafic leger mais denivelees chahutees, tantot sur la N2 plus rocambolesque mais profil nettement plus modere.

Un camping a la ferme, 2 longues journees motivees par un vent presque favorable et on se retrouve deja a Plettenberg Bay apres 242km. Joli coup d'oeil sur le lagon et ses plages.

  DSCN1043

 

DSCN1044

 

DSCN1055

 

DSCN1061

 Plettenberg Bay

 

La mythique Garden Road est juste sous nos yeux, patience est de rigueur, pluie battante pour aujourd'hui...

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans AFRICA
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 16:55

Back to South Africa! It feels good to come back to this country, you can find easily confort and the supermarkets are well stocked! It is very easy and confortable to travel like this... the only thing we have to do is to plan our route and pedal against the strong face wind!! We really love the openess of the South African countryside, kms and kms without any house or settlement....it feels really good! and for the end of the day we always find a huge hospitality of the farmers!! It is really incredible how well we are welcomed in all the farms we ask to pitch our tent, most of the time being offered a hot place to sleep and the delicious products, fresh from the farm! Huge hospitality here in South Africa!! Already on the shores of the Indian Ocean, in Port Elizabeth we face the last stretch of our journey to Cape Town

  

 P1050471

   Labyrinth at the Edge

 

Retour en pays connu, Afrique du sud. Apres cette plaisante parenthese montagneuse mais bien exigeante, on se rejouit de profiter du "confort" d'un pays developpe, commodites au gout du jour. On se tarde de regouter a l'accueil 5* des fermiers, l'arret sur leurs terres en recherche d'un endroit pour planter la tente est toujours synonyme de generosite.

 

Le paysage se metamorphose, les hautes montagnes du Lesotho s'apaisent mais ne disparaissent pas. Respectables collines, bonnes transpirees garanties. Moi qui pensais que l'Afrique du Sud etait un pays plat, j'ai grand faux!!

 

P1050443

 

DSCN0977

 

P1050438

 

Zastron - on change de cap, plein sud - Lady Grey. Premier arret apres 10 jours non stop de velo, la pause et douche sont appreciees au centuple. Grant - un amoureux du voyage a velo nous accueil dans son cottage, non comme clients, mais en purs hotes. Delicieux emplacement, niche dans un cirque montagneux, le petit village de Lady Grey est en ebullition pour le weekend, une course pedestre a lieu, 100 km au programme pour les plus audacieux. On se contente de bavarder avec les athletes, repos pour nos jambes.

 

La tente se plante sur la pelouse tondue a coup de dents de lamas, Grant et famille sont aux petits soins, le dimanche se passe, de revision mecanique et test de velo fou! Couche ou tandem combine, les engins sont ludiques et ô surpise, confortables.

 

DSCN0964

 

collage grant-copie-1

 

On met dorenavant le cap sur Port Elizabeth, au passage tout d'abord un crochet par Hogsback - lieu mythique ayant inspire Tolkien et son Best Seller "The Lord of the Rings" et repute pour son ambiance artistique au micro-climat humide et brouillardeux. Encore un hameau niche dans un environnement privilegie et une fois de plus chanceux de faire la connaissance de deux personnages hors norme. Extravagantes pensees, accueil deboussolant! Wouter et Peter, deux Sud-Africains etablis sur les lieux depuis une bonne dizaine d'annees eux aussi possedant un cottage juste niche au bord de la falaise. L'histoire se repete, on est des coqs en pate, une seance cinema et un gros gobelet de pop corns tout chauds glisses entre nos mains, on se fond dans la petite communaute d'artistes de Hogsback.

 

DSCN0993

 

 DSCN0989

 

  P1050453

 

Brouillard, verdure, pluie fine mais persistante, l'ambiance est aux siestas repetitives. Delicieuse cuisine, degustations de vins indigenes et discussions sans fin avec nos deux supers hotes attentionnes. Hasard ou non, une course de VTT se tient en son lieu pour les 3 jours ou nous y sommes, nos 2 roues trouvent 250 velos pour compagnie.

 

DSCN1009

 

P1050473

 

DSCN0996

Madona Falls

 

"The Edge", dernier petit dejeuner au cottage, l'astre solaire reprend le dessus, notre descente en plaine peut prendre place.

 

DSCN1014

 

Le retour a la vie nomade s'opere, le rythme plantage de tente en soiree sur territoire agricole aussi. Le coin est passablement desertique, dorenavant on calcule notre coup pour denicher une ferme. On decouvre une autre option lorsque l'absence de celle-ci se presente. Le poste de police! Situation redoutee pour ma part, je crains toujours un rapport de force. Craintes infondees, l'agent en service semble nous feliciter de ne pas camper sauvage, au prononcement du mot magique SECURITE, il nous accueille a bras ouverts et nous pointe un endroit pour poser la tente au sein de l'enceinte engazonnee du poste.

 

La brise toute droite venue de l'ocean se fait sentir, je dirais meme plus, elle nous souffle en plein visage, violemment! Pluie matinale, notre depart se reporte, la mise en selle s'opere tardivement sur le coup des 11 heures. Seule la pluie s'est estompee, le vent quant a lui a redouble de force. Face, on pedale au ralenti en se faisant une raison, 10 km/heure, l'etape du jour ne sera pas fringante, le campement sera pose quelques 53 km plus loin seulement dans le poste de police suivant faute a l'absence de fermes encore une fois.

 

Accueil identique, un officier que l'on semble rendre heureux par notre visite, nous met a l'abri d'Eole. Douche chaude - minuscule "chambre sans lit", nos oreilles s'offrent un calme tout apprecie.

 

P1050512

 

PE, l'abreviation locale pour Port Elizabeth est a moins de 50 km de Colchester. Mega cite, 1,5 millions d'habitants, on s'offre une entree par la grande porte - autoroute! Horrible, mais seule solution. L'agent nous ayant donne l'autorisation d'y rouler, on suit ses ordres, rester sur la "bande jaune d'arret d'urgence" et la N2 nous mene droit au centre.

 

P1050521

 

Ville plaisante, la place Donkin aux allures artistiques nous offre une vue sur la majestueuse baie. 9 lunes et plus de 15'000km plus tard, l'etendue d'eau nous prouve l'accomplissement de notre traversee du continent africain!

  

  P1050503

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans AFRICA
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 10:06

A kingdom 3/4 the area of Switzerland and full of mountains!! Our plan is to cross the country from east to west along the Drakensberg, Maloti and Central range Mts. "Good luck!" people tell us shaking their heads when they see us with our heavy bikes....

 

It has been our favourite country in Africa in terms of biking. Since the first day we are very happy to ride in the highlands of Lesotho, back to high altitude over 2,000mts, the cold and the beautiful scenary. It is really good to ride in such big open spaces with almost no population. In many valleys we have the feeling we are riding back in Tibet or Ladakh, indeed the landscape is very similar and the conditions of dryness and altitude almost the same. The mountain passes are really tough, 9 in total, the climbing gradients are very steep and most of the roads are gravel which means we have to push almost all the way up.

 

However we enjoy it very much to face such a challenge with our fully loaded bicycles and to enjoy so nice views along the clear blue sky days. The locals are very poor and like the weather a bit rude and strong, but we are very welcome each time we ask the chief of the village to put our tent. It is long riding days at a very low average but enjoying the silence and the power of nature. Once the highlands are passed the strong beauty of the landscape is over and we head towards the lowlands back to heat of South Africa.

 

collage portrait Lesotho II

 

 

On savait l'entree au Lesotho par le Sani Pass bien raide. On savait le pays montagneux aussi...

Retour a l'altitude, retour au froid, premiere fois depuis cette traversee du continent africain que nos pieds se retrouvent enveloppes dans de reelles chaussures, sandales releguees au fond des sacoches.

 

Paysages splendides parsemes de nombreux cols, 9 au total pour notre traversee Est-Ouest en direction de Maseru la capitale. Croisement de Mokhotlong - Molumong - Thaba Tseka - Taung - Likalaneng - Nazareth et Mazenod, voila pour les noms de villages que l'on va traverser. Au niveau kilometres, ca devrait etre vite regle, petit pays oblige, on estime le tout a environ 350kms. L'interrogation est plus du cote de la denivelee. Mauvaise carte sous les yeux, on devine du relief et des cols aussi. On va s'en faire une dose quotidienne.

 

Joli plateau pour debuter, piste agreable, quelques huttes de pierres dispersees par-ci par-la, ciel bleu pur, ambiance montagne qui nous manque depuis longtemps, on sifflotte de bonheur! Ce plat trop court sera regrette maintes fois, ces 5 km seront les seuls a ne pas etre vertigineux.

 

P1050194

 

P1050197

 

Premier col - 3'030m et 5 km de montee, que dis-je de poussage. Pourcentages de folie, revetement hyper caillouteux et velos charges de pas moins de 50kg ne font pas bon menage. On se resigne, pas de honte a mettre pied a terre, on progresse a 3 km/h tout en humant une odeur agreable de camomille sauvage.

 

col 2'

 

Sommet venteux, descente de 30km le long d'une vallee etroite, rencontre avec les premiers bergers. Silhouette un peu intimidante: une paire de botte en caoutchouc, un baton bien solide, une couverture sur les epaules et la cagoule laissant apparaitre la plupart du temps uniquement les yeux. L'echange n'est pas forcement jovial, le salut s'il y en a un est sans sourire. Rudes gaillards a l'image du climat on en conclut.

 

descente col 2

  

collage trees

 

P1050207

 

P1050211 

DSCN0871

 

Bifurcation a gauche juste avant Mokhotlong fameux pour etre le village le plus eleve du pays: c'est parti pour un deuxieme col - 3'070m. Plutot qu'une montee progressive, on a droit aux eternels pentes abruptes parsemees de petites descentes pour mieux remonter. Vent violent de face, encore une fois, seul le paysage me reconforte dans mon effort. La scene se repete, poussage jusqu'au sommet.  

 collage jo biking

 

collage brun

 

Descente secouee, le ciel se couvre et serait meme menacant, quelques rencontres avec des juniors friands de sucreries a chaque traversee de village: "sweeeeeeeeeeeeeet" et "give me something" sont leurs deux expressions favorites. Nous serons tres rarement salues, par contre en permanence sollicites pour une donation quelconque.

 

P1050360

 

DSCN0919

 

Ciel noir dorenavant, une montee supplementaire, les premieres gouttes se deversent, l'orage gronde - se mettre au sec au plus vite! Meme en pedalant vite, on depasse a peine les 6km/h. Mouilles, on se refugie sous un toit, il est 14h00. La suite parait compromise pour aujourd'hui, on part a la recherche du chef du village. La tradition veut au Lesotho que tout etranger s'annonce aupres de celui-ci. La hutte du Chef nous est pointe du doigt, on est impatient de faire connaissance avec l'aine du village. Surprise, une dame dans la quarantaine et ses enfants nous ouvrent la porte, c'est bien elle la Cheffe. On explique notre requete, pas de probleme pour planter la tente, on est dorenavant ses invites. Sous sa protection, rien ne peut nous arriver nous explique-t-elle.

 

La grele se dechaine, regarder un orage a travers une vitre tout en sirotant un the est bien plus sympa que de la subir sur une selle de velo.

 

5 heures du matin, le soleil est de retour, le petit dej' prend place face aux montagnes. On devrait rejoindre Thaba Tseka aujourd'hui, du moins on l'espere, les vivres se font minces. Dorenavant notre regime se resume a du porridge de mais encore parfume a la fraise. Longtemps que l'on n'avait pas traverse un endroit si recule. 4 jours que l'on pedale au Lesotho et on n'a pas encore croise une seule bouteille de Coca. Fait bien rare meme en Afrique, d'habitude, meme dans les vallees les plus retirees, c'est toujours la premiere marchandise que l'on rencontre.

 

Le relief est plus ereintant que prevu, Thaba Tseka et son marche seront pour demain, on frappe a nouveau a la porte du Chef de village.

 

collage nice valley

 

P1050304

 

P1050324

 

P1050340

 

"La route noire" comme on l'appelle par ici fait son apparition, fini les pistes caillouteuses et retour des commodites: l'electricite est la, les marchandises aussi, les voitures nous doublent dorenavant a pleine allure. On est a mi-parcours, 5 cols encore, les denivelees cependant s'estompent progressivement: Cheche Pass (2'560m), un col sans nom (2'610m), Blue Mountain Pass (2'650m), God Help Me Pass (2'280m) et enfin Bushmens Pass (2'260m).

 

collage asphalte

 

DSCN0947

 

DSCN0948

 

Fini les hauts plateaux, on plonge dans les basses terre (alt. moyenne 1'600m) en commencant par le village de Nazareth. La direction change - plein Sud - au passage un clin d'oeil a gauche sur le village de Morija celebre pour avoir accueilli la premiere mission du Lesotho - pensee a Domino aussi :-).

On repere notre poste frontiere - Sephapho's Gate, le retour en Afrique du sud est imminent...

 

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans AFRICA
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 14:39

The only entry point between Kwazulu Natal province and Lesotho gives us an excellent opportunity to enjoy the Drakensberg mountains. On a gravel road we climb to the top of the pass; the last 8km almost all the time pushing our bicycles due to the steepnes of the road. On the top (2,873mts) we have excellent views of the nearby mountains in a clear sunny day. Welcome to Lesotho!

 

 

 collage view sani pass top

 

 

Col mythique permettant l'entree au Lesotho, la difficulte reside dans la raideur plutot que dans sa longueur. Et plutot que la pente, c'est le revetement qui pose probleme: c'est connu, les connections entre deux pays ne sont jamais excellentes, par contre pour celle-ci, ca bat des records. Piste, hyper caillouteuse et remplie de nids de poules, voila le programme.

 

Sani Pass profile

 

La difficulte est annoncee, on patiente deux jours durant a Underberg, petit village situe a moins de 20 kilometres du pied du col que la pluie veuille bien s'estompeR pour nous laisser rentrer au Lesotho. On tue le temps, on visite les agences de tourisme, on etudie les cartes geographiques du Lesotho et on fait connaissance de Gardi, la responsable de l'une des agences.

 

L'activite touristique etant d'emmener des clients au sommet du col et revenir le meme jour a Underberg, le coffre des 4x4 est quasi vide, pas de bagages. Spontanement Gardi nous offre de monter les notres et les deposer au sommet du col, on ne resiste pas longtemps et nous laissons tenter par cette confortable proposition. La montee du col se fera dans le poussage, mais grand avantage, sans bagages.

 

Le ciel est bleu, le vent bien frais, on quitte Underberg sur le coup des 7 heures. Himeville - direction le poste frontiere Sud Africain. On remonte la vallee, paisiblement encore, l'asphalte s'arrete, le tampon de sortie d'Afrique du Sud se voit applique dans nos passeports, la partie extra raide peut prendre place.

 

bottom sani green

 

P1050143

 

Magnifique paysage, escarpement impressionnant, le pied se met a terre, les remontees en selle pour quelques centaines de metres quand la pente le veut bien se font rares et courtes.

 

collage co

 

collage poussage

 

 

Partie finale, la dizaine de lacets prend place, les 4x4 remplis de touristes et nos bagages nous doublent, le Sani Top Chalet trone au sommet du col. Vue magnifique sur la vallee, nous voila en son top, bienvenue au Lesotho a 2'873m d'altitude.

 

P1050161

  

P1050176

  

P1050187

 

P1050190

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans AFRICA
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 15:36

 

South Africa!! Finally we reached it after 8 months through Africa....indeed it is very different to all countries we have been before. We are happy to have good infrastucture, roads, no more fear of malaria, drinking water from the tap... but at the same time we also miss the spontaneity of the Africans, the "black" locals do not great us anymore while we ride on the road, the kids do not run after us, they simply ignore us... On the contrary the "whites" are impressed by our trip, ask many questions and always give us something to "bless us" eg bottle of water, cup of coffee, etc. We still need to get used to the new rules: security concerns make it difficult for wild camping, all is fenced and all the food is bought in big supermarkets. We are approaching a beautiful area with the Drakensberg mountains, these days we are also lucky to be hosted by Bridget and Carlos, 2 biker travellers met 2 years ago on the road, a great place to rest before heading to the Sani Pass into Lesotho.

 

 

 

collage natal

 

 

Fini l'ambiance et les senteurs d'Afrique! Dorenavant, le develeppement bat son plein. Contraste et choc pour nous apres plus de 8 mois passes a vadrouiller sur ce continent.

 

Les marches de rues et etalages de legumes, les enfants courants a nos cotes, les saluts et larges sourires, les mini-bus bondes de passagers entasses telles des sardines, les odeurs pas forcement agreables... disparus. En place, des supermarches, fast food - KFC pour ne citer que le plus populaire du coin et des grands espaces vides de vie.

 

On s'y attendait, on etait prepare. Neanmoins le choc est marquant! On s'adapte tant bien que mal, la strategie de camping se veut toute differente.

 

Auparavant, rien de plus facile: on se pointait a l'heure de la fin des classes, un professeur nous ouvrait une salle de classe pour la nuit, nous aiguillait en direction de la pompe a eau. Partout, il etait possible de planter la tente: aux abords des eglises, du poste de police ou tout simplement a cote de la hutte du chef du village. Et bien sur, l'option camping sauvage etait vaste...

 

A present, quelle option...

Terrain de camping? hors de prix pour notre petit budget

Camping sauvage? pas sur et encore plus difficile de se faufiler avec un velo sous les innombrables barbeles

Eglises ou terrain prive? Avec beaucoup de chance si le proprietaire veut bien prendre la responsabilite de nous heberger

La solution miracle? Les agriculteurs!! De la place, securite, eloignement de la civilisation donc des soucis et surtout une generosite impressionnante!

 

Ca y est, on prend le rythme, le soleil se couche, on repere un domaine, s'engageons sur un chemin de traverse en direction de la ferme voulue. La reaction est identique, bras ouverts, chambre ou beau gazon pour planter la tente, a choix...

 

Cote decor, les forets et la verdure refont apparition, le terrain est hautement valonne, les espaces vastes. Plaisant. On repere les routes regionales histoire de s'eloigner du trafic au maximum, Piet Retief - Paulpietersburg - Vryheid - Dundee, la chaine des Drakensbergs est proche. Derniere ligne droite avant Howick, petite ville bien attendue.

 

DSCN0648

 

P1050116

 

DSCN0653

 

P1050124

 

Bridget & Carlos, 2 bikers croises quelques 2 ans auparavant au Ladakh y sont etablis. Encore un accueil chaleureux. Le repos se passe en leur compagnie en attente d'une fenetre meteo favorable pour filer en diretion du Lesotho...

 

DSCN0682

Howick Falls - 94 metres

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans AFRICA
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 10:31

A new country, this time will be a small one!: Swaziland not to confuse with Switzerland... We just biked around 200km in this country and exited after 2 days to South Africa. Swaziland is still a kingdom where the king has absolute power. He also has 12 wives and around 60 children... The landscape has changed totally from Mozambique, we face every day steep climbs and continous up and downs, roads are in good condition: it will be a great preparation for Lesotho! On our way we met friendly Barend, who looking at the proximity of a storm invited us to his farm and kindly hosted us for the night! Great hospitality, a warm bed and an excellent braai with beers. Thanks Barend! and...the next day easy crossing to South Africa

 

   collage egg basket

 

 

Question si souvent posee: "Where are you from?", reponse si souvent confondue: Switzerland - ahhh, Swaziland! On y est, pour une fois, il n'y a pas confusion, les Swazis sont peut-etre victimes de la meme meconnaissance.

Similarites? Quelques unes: tout d'abord la taille du pays, petit. Le relief aussi, montagneux ou du moins valonne. Des forets enfin.  

 

DSCN0641

 

Voila qui nous impose un contraste des plaines du Mozambique. Fini les longues distances journalieres parcourues en moins de deux. Dorenavant, on se leve tot, on roule sans fin - up&down... On entre dans le pays depuis la frontiere de Namaacha via Manzini et deux jours plus tard, on ressort deja de cette sympathique contree par la frontiere de Sicunusa, 186km seulement.

 

P1050104

 

DSCN0646

  

P1050112

 

Cultures de canne a sucre sans fin, quelques "Game Reserves", un ciel bien gris et un orage de justesse echappe. Merci a Barend!

Agriculteur passionne et fort sympathique nous voyant foncer tete baissee dans le but d'echapper a l'orage grondant deja, ce Sud-Africain exploitant son domaine sur terre Swazi a moins de 3 km de la frontiere, nous arrete et nous met en garde:

- Ou allez-vous?

- A Sicunusa, il y a bien un village, juste?

- Vous venez de le passer!

- Ahh, il devait etre minuscule, on a peine apercu une baraque sur le bas-cote de la route!

- Ou pensez-vous passer la nuit, l'orage est imminent, vous etes les bienvenus chez moi, j'ai une ferme a 3 km d'ici! Je vous offre un lit!

 

La proposition est allechante, on embarque les velos sur la camionnette, les premieres gouttes tombent, le vent est dechaine, le ciel des plus noirartre. Chemin defonce et montee abrupte, on ne regrette pas le choix d'avoir charge les velos pour une fois. On entre sur le domaine de Barend - un zebre, des moutons, autruches, vaches et chevaux.

 

Le lit est un palace, la douche la plus luxueuse qu'on ait jamais eue en Afrique, notre petit pavillon privatif nous apparait comme un paradis au milieu de la tempete.

 

Une biere nous est glissee dans la main droite, nos pas nous emmenent pour la visite du lieu, je me vois fourrager l'autruche star tandis que les braises rougissent, fines pretes pour le gigantesque Braai (Barbecue) typique de l'Afrique du Sud.

 

Le lendemain s'annonce paisible, on cede a la pause photo histoire de commemorer ce nouveau lien d'amitie et prenons conge de Barend le genereux. On file vers la frontiere, Afrique du Sud en vue...

 

DSCN0647

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans AFRICA
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 12:55

Maputo is somehow a city out of Africa.

You can feel a mediterranean influence with the little terraces to drink a coffee, people just sitting and reading the newspaper. The Portuguese influence is also quiet relevant with colonial houses (falling apart) and food dishes. At the same time you can see big old comunist blocks of houses while walking along Lenin, Karl Marx or Mao Tse Tsung streets to suddenly turn the corner and visit the cathedral!... the whole city is full of contrasts.

 

Streets with no sidewalks, good "padarias" (bakeries) everywhere, restaurant-cafeterias-bar (depending what time of the day and the customers), women selling some vegetables on the streets, "boiled egg" kids, absolute chaos in the traffic, dirt everywhere... all in all it is a nice feeling that remembers us we are still in Africa, a place we have enjoyed so much during the last 8 months and that we are certainly going to miss once we cross to the much more developed South Africa.

 

P1050079

 Caminho do Ferro

 

P1050088

 Praça os trabalhadores

 

P1050091

Cathedral - Nossa Senhora de Conceiçao

 

Maputo, capitale coloniale Portugaise. Un melange mi-Afrique, mi-mediterranneen. Chaos dans le trafic, rues encombrees, vendeurs d'oeufs durs pour 6 Meticais et femmes vendant les fruits et legumes assises a meme le sol. On est habitue a cette scene, c'est l'Afrique.

 

Cafes et ambiance terrasse, parfum de pain frais et patisseries a tous les coins de rues, une Cathedrale - Nossa Senhora de Conceiçao - tout de blanc, un fort. L'influence Portugaise est bien palpante.

 

Samora Machel quant a lui laisse des traces de communisme: Rues Lenine, Karl Marx ou Mao Tse Tsung bondees d'immeubles a moult etages en delabrement avance.

 

On repose nos jambes au niveau de la mer parmi les quelques millions d'habitants, quelques pains frais sous le bras, lorgnant le port en contre-bas et profitant de l'athmosphere decontractee des lieux.

 

Dernier gout de la reelle Afrique, continent que l'on savoure depuis 8 lunes, l'Afrique du Sud et son developpement est a deux pas...

 

 

Repost 0
Published by Joseba & Co' - dans AFRICA
commenter cet article

Joseba & Corinne are in

  profile carre noir   Bienne

     SWITZERLAND

     64'204 km

    53 countries 

    60 moon2 

 Last update:  15th of April 2014

 

 

route-since-2009.jpg

ok

Search ...?...

Photo Gallery

 title

A méditer...

J'ai rencontré des gens tellement pauvres que la seule chose qu'ils possédaient... était l'argent!

Jean-Béliveau, 11 ans de tour du monde à pieds

  @ @ @